Login

Les solutions de mobilité intelligente font des villes à émissions zéro une réalité

14 septembre, 2021
Par The Explorer
Paxster-12_cropped.jpg

Paxster

Des politiques ambitieuses et un écosystème dynamique de solutions de mobilité intelligente placent la Norvège à la pointe de l’électrification.

« On nous pose invariablement la même question : Comment avez-vous réussi un tel pari ?

Dans le domaine de la planification des transports urbains, l’urbaniste Sture Portvik est devenu une icône. En tant que responsable de l’initiative de mobilité électrique pour la ville d’Oslo, l’expert est fréquemment sollicité par des journalistes et des urbanistes impatients de comprendre comment s’est opérée l’incroyable transformation d’Oslo en matière de transports innovants.

« Un journaliste du Monde a trouvé la bonne formule : dans le reste du monde, les transports électriques sont avant tout considérés comme des projets pilotes. Or ici à Oslo, ils font désormais partie de la réalité quotidienne. »

Une réalité qui se traduit dans les chiffres. À Oslo, sur quatre voitures neuves vendues, trois sont désormais électriques, et les transports publics suivent le mouvement. On estime ainsi que d’ici la fin de 2021, près 40 % des autobus d’Oslo seront électriques.

Comment s’est produite cette transformation ?

Les solutions de mobilité intelligente ne sont pas seulement des véhicules électriques

Une partie de la réponse réside dans les politiques adoptées. Au cours des vingt dernières années, la Norvège a incité ses habitants, principalement grâce à des déductions avantageuses, à acheter des véhicules électriques (VE). En effet, les prix d’achat et d’entretien des voitures électriques en Norvège sont les plus bas au monde. Par ailleurs, Oslo a introduit davantage de mesures ciblant les conducteurs de véhicules électriques, notamment des exemptions de péage routier, le stationnement gratuit ou subventionné, ou encore l’autorisation d’utiliser les voie prioritaires de bus.

Selon Portvik, convaincre les utilisateurs d’acheter des VE est relativement facile.

« Les principaux obstacles résident plutôt dans les infrastructures. En effet, l’électrification nécessite la fusion de deux secteurs qui se sont développés en parallèle : le transport et le réseau électrique. En d’autres termes, fournir des bornes de recharge pour l’ensemble du parc automobile et d’autobus exige des efforts d’investissements dans l’infrastructure bien plus importants qu’implanter des stations-service conventionnelles.

Cependant la Norvège peut s’appuyer sur un écosystème dynamique et innovant conçu pour les systèmes de transport intelligents.

Sture_Portvik_cropped.jpg

Sture Portvik

Ville d’Oslo

« Oslo et la Norvège abritent une foule d’entreprises de mobilité intelligente qualifiées, flexibles et innovantes, capables de fournir les solutions dont nous avons besoin. »

« Ceci s’applique également aux solutions matérielles et logicielles. Dans l’infrastructure de recharge seule, nous avons les sociétés Zaptec, Mer, BKK et Recharge. Nous bénéficions d’une grande expertise sur la façon d’utiliser l’IA et la gestion intelligente de l’énergie pour améliorer l’efficacité des systèmes de recharge, grâce par exemple à des entreprises telles que Tibber et Flexibility, qui éclairent le marché. L’écosystème de la mobilité intelligente qu’on trouve autour de StartupLab ici à Oslo est également impressionnant. »

Vous souhaitez en savoir plus sur les opportunités commerciales dans le secteur mobilité urbaine intelligente ? Contactez Innovation Norvège dès aujourd’hui !

Contactez-nous

jana_square2.jpg
Jana Mennig
Conseillère technique, Innovation Norway

La livraison du dernier kilomètre par des véhicules électriques

Dans le monde du transport de marchandises, l’entreprise norvégienne de mobilité Paxster se démarque. Ses petits véhicules électriques conçus pour un seul passager bourdonnent activement dans les villes de Norvège et d’ailleurs, livrant courriers, colis ou même plats à emporter.

« Soixante pour cent des ressources de transport d’un produit donné sont livrés au dernier kilomètre, c’est-à-dire le dernier tronçon qui sépare le magasin ou dépôt de l’adresse de livraison », explique Arild Brudeli, responsable Système et Innovation chez Paxster.

« En ce qui concerne la consommation d’énergie, un Paxster est dans certains cas plus de vingt fois plus efficace qu’un véhicule de livraison standard chargé des mêmes livraisons. Le tout, sans émissions de CO2 », dit-il.

Le véhicule de livraison électrique Paxster a initialement été conçu à la demande du service postal norvégien, dans le but d’améliorer l’efficacité et réduire les émissions. Pour l’instant, Paxster a fait ses preuves sur ces deux aspects.

« Plus petit et agile que les autres véhicules, le Paxster parvient presque à livrer le double des colis quotidiennement livrés par une fourgonnette diesel standard. »

Arild_paxster_cropped.jpg

Arild Brudeli

responsable Système et Innovation

Paxster

« Ceci ne signifie pas que les fourgonnettes ou les gros camions de livraison sont désormais obsolètes. On cherche à faire valoir l’importance d’utiliser les outils les plus adéquats pour chaque tâche – et les véhicules électriques de petit gabarit conçus sur mesure se révèlent bien plus efficaces pour la livraison de petits colis urbains dans la logistique du dernier kilomètre. »

Brudeli ne manque pas d’évoquer l’énorme impact environnemental des nouvelles habitudes d’achats en ligne.

« Entre 2014 et 2020, le commerce électronique mondial a presque quadruplé,, et ceci avant le début de la pandémie. Or cette explosion de l’e-commerce est tout sauf « verte » en ce qu’elle est dépendante d’une logistique alimentée par les combustibles fossiles. Il est donc absolument crucial de parvenir à des solutions nous permettant de réduire l’empreinte carbone de la logistique du dernier kilomètre.

Le véhicule de livraison électrique Paxster couvre maintenant le dernier kilomètre dans le monde entier.

« À peine avions-nous bouclé notre projet initial pour la poste norvégienne que nous avons été sollicités par le service postal de Nouvelle-Zélande. Nous sommes maintenant présents aux quatre coins du monde, collaborant à la fois avec des entreprises de livraison et des autorités municipales comme celles de Londres, Berlin ou Madrid, entre autres.

De villes plus saines grâce à l’électrification

Si la crise climatique reste certes le principal motif de l’électrification urbaine, mais cette avancée offre aux citadins d’autres avantages immédiats et non-négligeables.

« Entre 2009 et 2019, Oslo a vu ses émissions de CO₂ baisser de près de 20 % dans le secteur des transports, et le récent afflux de bus et de véhicules de livraison électriques a sans doute depuis lors accru ce bon résultat. Ajoutons à cela des réductions substantielles, avoisinant les 30 %, de certains polluants atmosphériques tels que les dioxydes d’azote, les oxydes de soufre ou encore les PM2.5 », souligne Sture Portvik. Il fait également valoir les récents efforts de la ville pour remplacer les anciens poêles à bois par des modèles plus écologiques, qui ont probablement contribué à ces baisses.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 80 % des personnes vivant en zone urbaine sont exposées à des quantités potentiellement nocives de polluants atmosphériques, lesquels sont liés à une hausse de la fréquence des accidents vasculaires cérébraux, des maladies cardiaques, des cancers du poumon et des maladies respiratoires chroniques et aiguës. Selon les estimations, la pollution de l’air urbain causerait chaque année 3,4 millions de décès prématurés.

Electric cars_Oslo_cropped.jpg

Cette raison à elle-seule ne suffit sans doute pas à justifier la nécessité de concentrer nos efforts sur l’électrification des villes, mais Arild Brudeli, chez Paxster, tient à faire valoir la foule de transformations accompagnant ces avancées, avec des exemples peut-être moins tangibles, mais bien réels, d’amélioration de la qualité de vie.

« Les véhicules sont omniprésents en ville, chaque citadin interagit avec eux d’une façon ou d’une autre, tout au long de la journée. Il va de soi que l’apparence, les sons émis, le comportement de chacun de ces véhicules ont un impact sur le bien-être des personnes. En ce sens, des véhicules conçus pour être plus silencieux, plus petits et plus intelligents sont bien sûr bénéfiques pour les habitants des grandes villes », déclare-t-il.

« Peu d’études ont encore été menées à ce sujet, mais nous sommes impliqués dans plusieurs projets en partenariat avec l’Institute of Transport Economics qui s’intéressent à l’impact des différents types de véhicules sur le quotidien des piétons en centre-ville. »

ITS World Congress : le plus grand congrès mondial sur la mobilité intelligente

Intelligente, flexible et entièrement électrique : Paxster et Oslo incarnent les nouvelles tendances en matière de mobilité urbaine. Ces thématiques seront approfondies lors du Congrès mondial de l’ITS,, qui se tiendra à Hambourg au mois d’octobre 2021.

Ce congrès est le plus grand événement mondial axé sur les solutions de mobilité intelligente et la numérisation des transports, attirant près de 15 000 visiteurs, représentants d’entreprises et acteurs du secteur.

L’évènement comprend des conférences en direct avec des experts des ITS, une exposition et des démonstrations de technologies de pointe dans le secteur de la mobilité intelligente et durable.

Vous souhaitez en savoir plus sur les opportunités commerciales dans le secteur mobilité urbaine intelligente ? Contactez Innovation Norvège dès aujourd’hui !

Contactez-nous

jana_square2.jpg
Jana Mennig
Conseillère technique, Innovation Norway