Login

La Norvège donne une impulsion à la mobilité intelligente

16 octobre, 2020
Par The Explorer

Le transport intelligent est tout aussi important que le transport à faible émission de carbone pour réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre. Le programme Pilot-T donne un élan important aux développeurs norvégiens de solutions de mobilité intelligente adaptées à l’exportation.

C’est impératif : les transports mondiaux doivent devenir durables. Mais il faudra plus que des véhicules électriques et des bateaux fonctionnant à l’hydrogène. Il sera tout aussi important de rendre le transport plus intelligent et à même de transporter passagers et marchandises avec moins de ressources, une plus grande flexibilité et moins d’accidents.

C’est pourquoi la Norvège a mis en place le programme de financement Pilot-T, qui vise à accélérer l’application de nouvelles solutions de mobilité intelligente. Ce programme soutient le développement et le pilotage de technologies et de modèles d’affaires susceptibles d’améliorer le système de transport de demain en augmentant la mobilité, en améliorant la sécurité et en réduisant les émissions.

« Il s’agit d’outils intelligents qui réduisent les émissions, améliorent la sécurité du trafic et augmentent la liberté de déplacement », explique Tor Mühlbradt, responsable du programme Pilot-T d’Innovation Norway. Ce programme constitue un effort de collaboration entre Innovation Norway et le Conseil de recherche de Norvège, à l’initiative du Ministère des transports.

Développement, déploiement et commercialisation de solutions de mobilité intelligente

Ce programme se divise en deux parties. Le Conseil de recherche alloue des fonds pour la recherche et le développement de solutions intelligentes. Innovation Norway, de son côté, alloue des fonds pour la démonstration, la commercialisation et le déploiement des technologies de transport intelligent. M. Mühlbradt explique la différence.

« Le Conseil de recherche finance le développement des connaissances. Nous finançons un développement axé sur le marché, et les projets doivent aboutir à une application concrète. » Le programme Pilot-T englobe tous les transports de marchandises et de passagers dans les quatre modes de transport – route, rail, aérien et mer.

« Pour être admissibles au financement par Pilot-T, les projets doivent impliquer des TIC et une technologie intelligente et être accompagnés d’un plan d’affaire et de déploiement. Le projet doit également impliquer un partenariat ou une autre forme de coopération. »

Tor Mühlbradt, Innovation Norway

Rendre possibles les solutions de mobilité intelligente

MobilityLab est une arène pour les startups norvégiennes dans le secteur de la mobilité. S’appuyant sur un vaste réseau d’entreprises et d’organisations partenaires, MobilityLab travaille à développer des solutions de mobilité intelligentes, rentables et durables – exactement le type de projet que recherche le programme Pilot-T.

Selon MobilityLab, le programme est un instrument efficace, précis et utile.

« Les projets pilotes demandent énormément de capital. Pilot-T alloue une somme importante, ce qui permet d’investir dans les pilotes. Si votre demande de financement est approuvée, vous obtenez un grand coup de pouce », explique Henrik Hatlebrekke, ancien directeur de MobilityLab.

Ce programme est non seulement utile pour les entreprises, mais la façon dont il est organisé apporte également les meilleures solutions.

« L’un des principaux avantages de ce programme est que vous ne recevrez aucun financement si votre projet n’implique pas une coopération entre plusieurs acteurs. Cela permet d’obtenir des solutions meilleures et plus efficaces », explique M. Hatlebrekke.

Øyvind Sævig, qui a pris les rênes de MobilityLab au début de l’année 2020, ne tarit pas d’éloges sur le programme Pilot-T, ciblé avec précision, et par conséquent plus efficace.

« Le programme Pilot-T est ciblé avec précision sur l’interface entre les transports et les TIC. Cela permet de déterminer plus facilement qui répond aux critères et qui n’y répond pas. Par exemple, si nous invitons 100 entreprises à une réunion d’information sur le programme, plus de 60 d’entre elles retourneront une réponse positive – ce qui correspond à un taux de réussite énorme dans ce secteur. D’après notre expérience avec d’autres programmes de soutien, il est très difficile de déterminer qui est admissible et qui ne l’est pas. »

Selon M. Sævig, le programme Pilot-T a sans aucun doute eu un impact positif sur les entreprises et l’industrie norvégiennes et sur l’établissement de systèmes de transport intelligents.

« On observe une importante activité positive dans les services d’abonnement automobile et d’autopartage en Norvège. La plateforme de mobilité Urban Sharing, par exemple, a reçu un financement par Pilot-T en 2019. Ils ont déjà réussi à se lancer en Italie en plein confinement lié au coronavirus. C’est assez impressionnant. Un autre exemple est imove, qui propose des abonnements pour voitures et scooters électriques, et pénètre aujourd’hui les marchés suédois et allemand, » ajoute-t-il.

Bien que MobilityLab travaille principalement avec des startups en phase de démarrage, M. Sævig souligne clairement que l’accent est mis sur des solutions hautement durables.

« L’industrie des transports a un impact négatif sur le climat. Aucune solution ne pourra changer cela à elle seule. Cependant, la somme de nombreuses solutions peut faire la différence. Si nous pouvons faciliter le remplacement des voitures à combustible fossile par des voitures électriques et la possession d’une voiture par l’autopartage et mettre en œuvre une logistique à faible émission de carbone, ces solutions réunies auront un véritable impact. »

« Je suis sûr à 100 % que Pilot-T peut grandement contribuer à faire émerger ce genre de solutions », dit-il.

Øyvind Sævig, Directeur de MobilityLab (à gauche) et Henrik Hatlebrekke.

Les solutions de mobilité intelligente produisent des effets sociaux positifs

« La mobilité et les infrastructures connexes sont essentielles pour la société et affectent notre vie quotidienne. La nouvelle technologie numérique nous donne des outils pour repenser nos systèmes de transport. Nous devons en profiter pour développer des transports durables qui profitent à la fois aux populations et à la planète », explique Torun Degnes.

Torun Degnes est directrice générale de SAMS Norway, un pôle de compétitivité pour les entreprises norvégiennes qui développent des solutions de transport autonomes durables. Selon elle, le programme Pilot-T a un rôle important à jouer dans l’industrie.

« Ce programme favorise l’innovation dans une perspective système et – par une collaboration entre le Conseil de recherche et Innovation Norway – soutient une voie de développement cohérente et à long terme. Parfois, nous devons faire de la recherche pour obtenir de nouvelles connaissances ; d’autres fois nous devons trouver la bonne façon d’appliquer, de déployer et de commercialiser une technologie », dit-elle. Elle est convaincue que les projets Pilot-T peuvent créer un terrain fertile pour des changements de grande envergure dans la façon dont les passagers et le fret sont transportés.

« Les programmes de soutien de Pilot tels que Pilot-T sont extrêmement importants pour tester et mettre en place des solutions intersectorielles. Celles-ci peuvent à leur tour produire des effets sociaux positifs significatifs. »

Torun Degnes, SAMS Norway

« Lorsque l’on parle de mobilité et de transport, la coopération est pratiquement obligatoire. Seul, il est impossible d’avoir un impact sur le système. Et il s’agit d’un marché mondial en pleine croissance où la Norvège peut s’imposer. Nous avons besoin de programmes qui renforcent la coopération, mettent en place des instruments financiers et soutiennent la recherche, l’innovation et le pilotage de façon cohérente », conclut-elle.

Projets ayant reçu un financement de Pilot-T

  • SAMSKIP développe des systèmes autonomes zéro émission pour le transfert du fret de la mer à la route.
  • Epigram développe une intelligence artificielle permettant d’analyser le comportement de recharge et d’améliorer la logistique liée à la recharge des véhicules électriques.
  • Indra Navia développe des systèmes de couloirs pour drones pour permettre aux drones de survoler les zones urbaines en toute sécurité et efficacité.
  • Samme vei a développé une application qui facilite le covoiturage.
  • Tracsense développe un système de surveillance en temps réel des routes glissantes.

Pour toute information complémentaire sur le programme Pilot-T, veuillez contacter Mette Brest Jonassen (Conseil de recherche de Norvège) ou Tor Mühlbradt (Innovation Norway).

La prochaine date limite de dépôt de demandes pour le programme Pilot-T est fixée au 16 septembre 2020. Lisez l’appel à propositions pour le Conseil de recherche ici et l’appel à Innovation Norway ici (en norvégien).